L'Immobilier à Maisons Laffite
28 sept

Quelles sont les mesures du gouvernement qui attendent l’immobilier à Maisons-Laffitte !

33-illustrez-vous-copy

APL, taxe d’habitation, Pinel, PTZ, PEL…, Le gouvernement touche à tout et tente de refonder la politique du logement afin, selon les mots d’Emmanuel Macron, « de mettre en place un vrai choc d’offres qui permettra sur des territoires donnés, où le prix du logement s’est envolé, sur un temps donné, une politique de libération du foncier public et privé, une politique de réduction des exigences des normes, de réduction des délais de recours, qui coûtent très cher pour pouvoir produire massivement en quelques années. » Alors, qu’est-ce qui va changer dans le domaine de l’immobilier à Maisons-Laffitte ? Faisons le point.

Libérer du foncier
Le gouvernement a promis un abattement fiscal pour les plus-values réalisées suite à la vente de terrains en zones tendues. Il sera de 100% pour la vente de terrains permettant de construire du logement social, de 85% pour du logement intermédiaire et de 70% pour du logement libre.

Plus de taxe d’habitation en 2020
La taxe d’habitation baissera d’1/3 par an et la réforme démarre en 2018. En 2020, 80 % des Français, soit 17 millions de foyers fiscaux, seront exonérés de la taxe d’habitation. Pour bénéficier de cadeau fiscal, vos revenus ne devront pas dépasser 27 000 € de revenu fiscal de référence en tant que célibataire, et 43 000 € si vous vivez en couple sans enfant. En revanche, si vous avez un enfant, le plafond est de 49 000 €. Vous devez ajouter 6 000 € par demi-part supplémentaire.

Le PTZ et le Pinel revus et corrigés
Les deux dispositifs seront prolongés pour 4 ans. Leurs champs d’action sont réduits et mieux ciblés pour construire plus vite en zone tendue
• Le dispositif Pinel se concentre sur les zones A, Abis et B1
• Le prêt à taux zéro pour l’achat d’un logement neuf sera ciblé sur zones A, Abis et B1 sur la même période, avec une souplesse de transition sur la zone B2 durant l’année 2018.

Les APL, le dada du gouvernement
Dès le 1er octobre, les APL baissent de 5 € mais surtout, dès 2019, leur mode de calcul sera modifié.

O.D. / Bazikpress © illustrez-vous

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée